vendredi 26 mai 2017

Inspection des ruches

Pascal, l'apiculteur est venu il y a quelques jours inspecter les ruches et à ma grande surprise il avait prévu une tenue de cosmonaute pour moi.  J'ai donc pu l'accompagner et prendre ces photos.
Il a extrait le premier cadre qu'il a déposé dans une boite vitrée, cela permet d'observer le travail de nos petites amies:  En dessous, le couvin, la relève des ouvrières.  La Reine se promène d'alvéole en alvéole, pond et les ouvrières font le reste:
Au dessus, le miel déposé lui aussi dans les alvéole.
C'est la première fois que j'assiste à ce spectacle et croyez moi, pour le novice que je suis, c'est magique.
Les cadres sont inspectés un à un puis remis en place, l'opération n'a pris que quelques minutes, chapeau pour son professionnalisme.
Remise en place du dernier cadre, tout va bien, il ne reste plus qu'à tout refermer et laisser nos petites copine tranquilles.


La tour à salades se porte bien

Le jardin a aussi son petit côté didactique dont voici un exemple
Cette tour réalisée par Christope nous sert à montrer qu'il est possible de délicieuses salades sur très peu de place
Une salade met +/- 5 semaines entre le repiquage et l'assiette, donc avec deux tonneaux de 200 L et une bonne rotation vous pouvez aisément produire deux salades par semaines durant toute la saison
Ici nous avons mis des pensées au dessus, mais rien ne vous empêche d'y mettre des plantes condimentaires, échalotes (pour les queues), ciboulettes ou toute autre plante selon votre goût.
On voit nettement ici la relève, bien sûr au jardin où nous avons la place pour cultiver en pleine terre, cette réalisation est purement didactique, mais le principe peut s'appliquer dans tout petit jardin ou cour et permet de se procurer quelques légumes délicieux.
Une deuxième tour sera garnie sous peu avec d'autres légumes, nous allons essayer du céleri branche et des condimentaires.
 


lundi 1 mai 2017

Les abeilles depuis 24 heures au jardin et déjà un essaimage

La vieille reine à quitté la ruche pour laisser place à la jeunesse, elle se trouve quelque part au centre de l'essaim, récupéré par Pascal.
C'est la première fois que j'assiste à ce phénomène, très impressionnant pour le profane que je suis, ces milliers d'abeilles volant dans tous les sens, sur une surface de quelques 50m² avec un bruit de Tupolev au décollage (j'exagère à peine).
Une fois l'essaim formé, Pascal l'a fait descendre dans une ruchette qu'il récupérera ce lundi en matinée.
Pas de fumée pour les apaiser, mais un petit pulvérisateur et une aspersion d'eau, comme quoi, la douche cela marche aussi sur les abeilles.