dimanche 11 juin 2017

Petite visite hebdomadaire des ruches

Nadine a profité de la visite de Pascal, nos binamé apiculteur pour réaliser quelques photos des cadres.  Sa Majesté, ici au centre est identifiée par le point blanc, on la voit nettement plus grande que les autres.

vendredi 26 mai 2017

Inspection des ruches

Pascal, l'apiculteur est venu il y a quelques jours inspecter les ruches et à ma grande surprise il avait prévu une tenue de cosmonaute pour moi.  J'ai donc pu l'accompagner et prendre ces photos.
Il a extrait le premier cadre qu'il a déposé dans une boite vitrée, cela permet d'observer le travail de nos petites amies:  En dessous, le couvin, la relève des ouvrières.  La Reine se promène d'alvéole en alvéole, pond et les ouvrières font le reste:
Au dessus, le miel déposé lui aussi dans les alvéole.
C'est la première fois que j'assiste à ce spectacle et croyez moi, pour le novice que je suis, c'est magique.
Les cadres sont inspectés un à un puis remis en place, l'opération n'a pris que quelques minutes, chapeau pour son professionnalisme.
Remise en place du dernier cadre, tout va bien, il ne reste plus qu'à tout refermer et laisser nos petites copine tranquilles.


La tour à salades se porte bien

Le jardin a aussi son petit côté didactique dont voici un exemple
Cette tour réalisée par Christope nous sert à montrer qu'il est possible de délicieuses salades sur très peu de place
Une salade met +/- 5 semaines entre le repiquage et l'assiette, donc avec deux tonneaux de 200 L et une bonne rotation vous pouvez aisément produire deux salades par semaines durant toute la saison
Ici nous avons mis des pensées au dessus, mais rien ne vous empêche d'y mettre des plantes condimentaires, échalotes (pour les queues), ciboulettes ou toute autre plante selon votre goût.
On voit nettement ici la relève, bien sûr au jardin où nous avons la place pour cultiver en pleine terre, cette réalisation est purement didactique, mais le principe peut s'appliquer dans tout petit jardin ou cour et permet de se procurer quelques légumes délicieux.
Une deuxième tour sera garnie sous peu avec d'autres légumes, nous allons essayer du céleri branche et des condimentaires.
 


lundi 1 mai 2017

Les abeilles depuis 24 heures au jardin et déjà un essaimage

La vieille reine à quitté la ruche pour laisser place à la jeunesse, elle se trouve quelque part au centre de l'essaim, récupéré par Pascal.
C'est la première fois que j'assiste à ce phénomène, très impressionnant pour le profane que je suis, ces milliers d'abeilles volant dans tous les sens, sur une surface de quelques 50m² avec un bruit de Tupolev au décollage (j'exagère à peine).
Une fois l'essaim formé, Pascal l'a fait descendre dans une ruchette qu'il récupérera ce lundi en matinée.
Pas de fumée pour les apaiser, mais un petit pulvérisateur et une aspersion d'eau, comme quoi, la douche cela marche aussi sur les abeilles.


vendredi 28 avril 2017

Les deux ruches sont arrivée

C'est parti, l'aventure Maya peut commencer, Pascal viens d'apporter les deux ruches, la mise en place s'est déroulée sans problèmes.
Demain samedi, ouverture officielle à partir de 9 heures
Pour des raisons évidentes de sécurité et de confort le transport s'est effectué de nuit, de toute façon, il fallait attendre que toute la colonie soit rentrée pour fermer les ruches.

vendredi 21 avril 2017

Préparation pour l'arrivée de deux ruches au jardin.

Un coin perdu du jardin viens d'être nettoyé, le but de l'opération, placer deux ruches.
Ce projet nous trottais en tête depuis quelques années déjà, mais sans l'aide d'un vrai apiculteur l'échec aurait été inévitable.  Même avec beaucoup de bonne volonté la gestion d'un rucher ne s'improvise pas.
Pascal, qui possède déjà 7 ruches sur liège fut intéressé et propose de rapatrier deux ruches près de son domicile.  Le voici en pleine action, préparer la base qui recevra les deux ruches.
La base est construite, plus qu'à réaliser la mise à niveau
La voici mise en place, la palissade obligera les abeilles à prendre de l'altitude au décollage et nous permettra de passer près du rucher en toute sécurité et surtout sans déranger nos nouvelles pensionnaires
Voici l'aspect extérieur, en attenant l'arrivée des ruche, sous quinzaine, nous allons peaufiner le nettoyage de la parcelle.  Une reine et sa cour mérite tout de même quelques égards.
D'autres photos suivrons dès l'arrivée des ruches.





mardi 4 avril 2017

Tour à fraisier, façon Christophe


Petite réalisation de notre ami Christophe, un ancien du jardin
Je lui laisse la parole, à toi Chris

dimanche 2 avril 2017

Semis de betteraves rouges en serre, suivi de démariage et repiquage.

J'ai toujours entendu que les légumes racines ne se repiquaient pas, et dernièrement j'ai appris qu'il y avait une exception, la betterave, c'est pourquoi on en trouve de plus en plus en minimottes dans les jardineries et marchés.
Nous voici prêts à tenter une expérience, 24 graines ont étés semées sur une plaque alvéolée, puis démariées et repiquées
Le semis à réussit, toutes les graines (granules) sont sorties, le démariage commence, suivi du repiquage.
En pleine terre, placer une granule tous les 10 cm environ sur 20 à 25 cm entre les lignes, dans une terre bien travaillée et laissez un peu de place à côté de la planche de betteraves pour repiquer le surplis démarié, vous triplerez ainsi votre production (économie non négligeable de graines).
La variété choisie pour cette expérience est la crapaudine, semence de Kokopelli
En pleine terre dans quelques jours nous allons semer la Chiogga (ma préférée) et la Plate d'Egypte.


jeudi 30 mars 2017

L'aventure cacahuette repart pour un tour

C'est reparti, l'aventure cacahuette redémarre.  Nous la cultivons surtout pour son côté didactique.  En effet, ce qui est surtout intéressant c'est cette particularité qu'à cette plante pour produire ses graines, les cacahuettes.
J'ai longtemps cru qu'elles venaient sur les racines comme les pommes de terre, que nenni, une fois fécondée la tige florale s'incurve et pénètre en terre à quelques cm de profondeur et développe ses graines que nous dégustons à l'apéro (moi sous forme de pâte, car sans dents c'est pas facile à croquer.
Le semi doit se faire à bonne température tôt au printemps, dans une terre légère.  utiliser des cacahuettes fraîches, non grillées et en les décortiquants faites attention à ne pas abîmer la membrane recouvrant les graines.
Utiliser de préférence des pots dégradables, car cette plante n'aime pas trop les transplantations.
Les mettre en terre à 40 X 40 cm une fois les dernières gelée passées

mercredi 29 mars 2017

Le coin de l'Herboriste change de look


Notre modeste jardin de plantes médicinales fait peau neuve, le voici en cours de réalisation.
Avouez que c'est tout de même un chti peu plus joli.
On y voit déjà, le Ledon du Groenland, la primevère officinale, la tanaisie, l'achilée millefeuille, la camomille, la reine de prés etc...
Derrière, les deux nouvelles parcelles ajoutées cette année.

Création d'un nini potager "Grand Cru"

L'idée de créer des mini potager hors sol n'est pas nouvelle, en voici une en cours de réalisation à partir de caisses de bouteilles de vin
Les caisses sont traitées intérieur et extérieur avec de l'huile de lin, tapissées d'un voile géotextile, une couche de 2 cm de billes d'argiles pour le drainage, un peu de terreau et l'affaire est dans le sac
Prévoir des petits pieds ou cales de bois pour ne pas que le fond des caisses touchent la table (l'air doit pouvoir circuler)

Enfin, l'autonomie en eau


L'eau était notre plus gros problème, le voici résolu, deux citernes de 1000 L ont été installées et sont opérationnelle.

Les deux citernes plus nos anciens tonneaux portent notre capacité hydrique à environ 5000 litres, de quoi voir venir.

mardi 7 mars 2017

Ptélèes (Langage des fleurs)

Le bonheur est près de vous

Genre de rutaciées.  Les ptélèes (ptelea) sont de grands arbrisseaux  à feuilles alternes trifoliées, marquées de points transparents.
Les fleurs, petites et verdâtres, sont réunies en panicules.
Le fruit est une samare ailée.
On en connaît six espèces de l'Amérique du Nord.
Le ptélèe trifolié, orme à trois feuilles ou orme de Samarie, produit un bel effet dans les massifs.
Sa multiplication se fait par semis.

Fruits du Ptélèe auréa
(Source photos: Internet)

dimanche 5 mars 2017

Visite du salon Jardin Expo

Dernier jour de "Jardin Expo" et je m'en serais voulu de rater cette édition, comme chaque année ce salon attire de très nombreux visiteurs et fait une part de plus en plus belle au matériel et décoration, spas et autres jacuzi, mais au détour des allées on découvre de véritables petites perles.
Un art qui se perd, la vannerie 
Des jardinières vraiment sympas avec deux fois rien, des palettes et autres planches de récupération, bien dans l'esprit du jardin
Un hôtel à insecte vraiment original, et  on remarque aussi que le jardinage sur table à vraiment la cote
Au Stand kokopelli j'ai aussi trouvé quelques petites perles, dont des variétés de tomates hâtives comme par exemple la "Triomphe de Liège" (il est permis d'être un peu chauvin), car, mildiou oblige nous ne cultiverons plus de variétés tardives, les risques sont trop grand et nos arrières saisons trop incertaines.

Même au jardin, on fait la vaisselle

Les semis de printemps sont imminents et le matériel subit en ce moment un grand nettoyage.
Les caissettes qui vont recevoir les futurs semis sont lavées et désinfectées (quelques pastilles de javel dans l'eau de lavage).
Cette opération se déroule dans la bonne humeur et cette année c'est Adrien et Vanessa, deux sympathiques nouveaux adeptes de notre secte déjantée qui s'y collent les premiers.
Dès samedi prochain, le 11 mars, les choses sérieuses peuvent  commencer.


vendredi 24 février 2017

Semis d'Impatiens

Le temps ne nous gâte pas vraiment ces jours-ci, mais il est temps de commencer les premiers semis à chaud (serre, véranda ou autre) d'ici une bonne semaine, nous commenceront les nôtres.
Voici un petit tuto qui vient de l'excellent site Rustica que je vous recommande en passant, ils sont toujours de très bons conseils.

https://www.youtube.com/watch?v=LBmdh7nhRDQ

lundi 20 février 2017

Iviér

Je suis impardonnable,  sept mois, et pourtant beaucoup de choses se sont passées durant ce temps.
Mais promis, je vais tâcher d'être plus ponctuel à l'avenir.
Le jardin à pas mal changé, de nouvelles parcelles sont en train de voir le jour, deux citernes d'eau de 1.000 L se mettent en place, bref nous voilà motivé pour un nouveau départ plein de promesses.
Pour démarrer cette nouvelle saison voici un petit poème en Wallon en attendant les photos des nouveautés annoncées.


Iviér
L'iviér, qwand l'mètchante bîhe ramon-ne
Qwate deûs spès d'glèce so lès vèvis
Li coûr di l'ome avise tcherdjî
Di tos mâleur, di totès ponnes

L'âme, a l'dilouhe, bribe ine âmonne...
Mins l'cir èst deûr po lès d'préhîs.
A qwè chèv-t-i dè pâtriyi?
Nosse song' èdjale divins nos vonnes!

Li nut, tome, li bête s'esprind...
El coûr d'ine cinse on pèneû tchin
Hoûle sins-ahote.  Ca m'rind malâde.

Pôr qu'on raconte qui l'bwès d'Wihou
Est peûplé d'saqwants leûs-warous
Et qu'lès sotês d'nèt des-ombâdes!

Nicolas DONNAY, Rwèyâl Câveau Lîdjwès 1968