lundi 31 décembre 2012

Recycler les bouchons de liège

 Sur le blog de Roger, les Quatre Mains, (que je vous invite à visiter, un lien se trouve dans la rubrique "bolg sympa", menu déroulant à gauche sur la page d'cceuil)  j'ai trouvé une petite astuce sympa pour recycler les bouchons de liège, en effet, en cette période de fête pas mal de bouteilles risquent d'être débouchées.
Il suffit de les conserver dans un bocal rempli d'alcool et dès les beaux jours, vous pourrez vous en servir comme allume BBQ (et ainsi réapprovisionner votre réserve de bouchons allumeurs)
Merci Roger pour cette idée

Ce 31 décembre, 29 ans de mariage

Cela fait aujourd'hui 29 ans que nous nous sommes dit "oui", ce fut le 31 décembre 1983 à 10 heures

29 Années de mariage...
 
Ils appellent cela les Noces de Velours...
 
Doux et chaud, il n'y a pas de mot
Qui sonne mieux avec le mot Amour...
 
Que le nôtre dure encore et pour Toujours !!!
 

Dicton du 31 décembre

Primidi 11 Nivôse CCXXI (Granit)

Dictons du 31 décembre -
Neige de Saint-André, peut cent jours durer.
La neige de Saint-André, menace cent jours de durer.
Chaque Saint Sylvestre donnée, te rendra plus vieux d'une année

 Lorsqu'on parle Saint sylvestre, on pense immédiatement réveillon, mais qu'i était Saint sylvestre?

Silvestre ou Sylvestre était un Romain, fils du prêtre Rufin. Sa mère, Justa, confia son éducation au prêtre Cyrinus. Courageux, Sylvestre hébergea un chrétien d’Antioche, Timothée, qui après avoir fait beaucoup de conversions fut décapité sur l’ordre du préfet de la ville, Tarquinius. Sylvestre emporta le corps du martyr et, avec le pape Miltiade, l’ensevelit non loin du tombeau de saint Paul. Le préfet Tarquinius fit alors arrêter Sylvestre; il le somma de livrer les biens de Timothée et de renier sa foi. Sylvestre refusa et fut emprisonné. Il fut libéré après que Tarquinius se fut étranglé avec une arête de poisson. Le pape Miltiade l’ordonna prêtre.
Elu à la succession de Miltiade, Sylvestre, 33e pape, occupa le saint siège pendant près de 22 ans (314-335) sous le règne de Constantin le Grand (306-337). Le concile de Nicée (325) se tint sous son pontificat (même s’il n’y participa pas lui-même) et vit la condamnation de l’hérésie du prêtre Arius, l’arianisme. C’est sous son règne que le christianisme fut reconnu comme religion de l’Empire romain avec la conversion de l’empereur Constantin le Grand. Celui-ci fit édifier la basilique Saint-Jean de Latran, la basilique de Sainte-Croix de Jérusalem, la basilique de Saint-Paul hors les Murs et la basilique de Saint Laurent.
Saint Sylvestre est mort le 31 décembre 335. Il fut enterré dans le cimetière de Sainte-Priscille sur la Via Salaria.

 Après cette petite leçon d'histoire, Bon réveillons à toutes et à tous

dimanche 30 décembre 2012

Les filtres à eau, bon à savoir


-->
Trouvé sur le site Ecoconso, un article intéressant concernant les filtres à eau
http://www.ecoconso.be/Les-filtres-a-eau
Fiche-conseil n°034

Les filtres à eau

(septembre 2003)
De plus en plus souvent, les consommateurs sont contactés à leur domicile par des sociétés commerciales qui veulent les convaincre d’installer un filtre sur leur installation d’eau. Attention, il n’existe pas de contrôle officiel garantissant l’efficacité de ces filtres par ailleurs très chers. Les publicités ne disent pas non plus combien il importe de les installer convenablement et de veiller à leur entretien.

FAUT-IL PURIFIER L’EAU DE DISTRIBUTION ?

En principe, non. Bien que les réserves en eau soient de plus en plus exposées aux pollutions, les compagnies de distribution réussissent à fournir une eau de bonne qualité répondant aux normes de potabilité en vigueur. Cependant, certaines associations dénoncent le laxisme des normes en matière de nitrates et de pesticides, d’autres consommateurs ne font pas confiance aux sociétés de distribution ou se détournent de l’eau du robinet à cause de son goût. La solution : l’eau en bouteille ?
L’eau en bouteille coûte 200 à 400 fois plus cher que l’eau de distribution et génère diverses pollutions. C’est pourquoi, le Réseau encourage la consommation d’eau du robinet pour la boisson. Si cette dernière n’a pas bon goût, la solution est peut-être l’utilisation de filtres.

LES TYPES DE FILTRES

Le filtrage physique (ou pré-filtre)

Il se pratique à l’aide de tamis qui éliminent les particules en suspension dans l’eau. Ils sont utilisés pour clarifier l’eau d’une source ou d’un puits qui peut alors servir pour les tâches domestiques (lessive, nettoyage, WC) mais pas pour l’alimentation.

Les filtres à charbon actif

Ils peuvent diminuer les concentrations en polluants organiques : trihalométhanes, composés chlorés, pesticides mais sont incapables d’éliminer les nitrates, le calcium et les bactéries. Le filtre arrive à saturation sans que le consommateur puisse s’en rendre compte. En outre, le filtre peut être contaminé par un développement bactérien et devenir une cause supplémentaire de dégradation de la qualité de l’eau. Pour remédier à ce problème, certains filtres sont munis d’un témoin de changement de cartouche.

Les filtres à échange d’ions

Ils fonctionnent sur le principe de l’échange d’ions entre la résine du filtre et l’eau (un peu comme l’adoucisseur d’un lave-vaisselle). Ils peuvent réduire les nitrates et les ions métalliques. Après un certain temps, les résines se saturent et doivent être régénérées. Pour les nitrates, ce moment peut être déterminé par un petit test effectué à l’aide de bandelettes indicatrices (disponibles en pharmacie ou dans les magasins d’aquarium). Les échangeurs d’ions peuvent abriter des bactéries et devenir un foyer de contamination sur lequel l’utilisateur n’a aucun contrôle. Ces inconvénients peuvent disparaître lorsque le système est équipé d’un témoin de remplacement de cartouches ou de régénération de la résine.

Les cruches ou carafes filtrantes

Les cruches filtrantes ont un filtre à charbon actif et une résine échangeuse d’ions. Elles sont souvent munies d’un témoin de remplacement de cartouche. Elles éliminent le calcaire, les métaux lourds, les grosses molécules de pesticides, le chlore,... Certaines cartouches éliminent en plus les nitrates. Néanmoins Test-Achats reste critique quant à l’utilité de ces carafes filtrantes et signale qu’elles sont surtout source de prolifération bactérienne si elles ne sont pas convenablement utilisées (Test Santé n°42 avril-mai 2001).
Certains fabricants reprennent les cartouches usagées en vue de les recycler ; renseignez-vous lors de l’achat de cette possibilité de reprise.

Les filtres à osmose inverse

Ils reposent sur un procédé physique appliqué aussi dans les reins artificiels (dialyse). L’eau est forcée au travers d’une membrane dont la structure particulière ne laisse passer ni les micro-organismes, ni les molécules organiques, ni la majorité des sels minéraux. Bien que la pression du circuit de distribution suffise, il faut parfois l’augmenter par l’installation d’une pompe. Les filtres à osmose inverse éliminent les minéraux : sels de sodium, de fer, de magnésium, de potassium, les fluorures, les nitrates et le plomb. La charge minérale est réduite de 85 à 90% ; il y a 5 à 10 fois moins de nitrates. L’eau traitée est presque pure ; elle ne contient ni virus, ni bactéries. Une réduction des teneurs en sels minéraux de l’eau alimentaire peut avoir un impact sur la santé. Elle peut causer ou aggraver des carences, surtout chez les personnes dont l’alimentation n’est pas suffisante ou équilibrée. Ces systèmes sont surtout utilisés pour rendre potable l’eau de pluie.
Le consommateur individuel ne peut pas contrôler lui-même le bon fonctionnement du système et l’absence de contamination bactérienne qui, dans ce cas aussi, peut poser problème.

MEFIANCE, DONC !

Quel que soit le type d’appareil envisagé, son acquisition doit être réfléchie :
  • En avons-nous réellement besoin ? Pour quels usages ? Faisons faire une analyse d’eau. Avant d’acheter, renseignons-nous sur les divers appareils : procédés, marques et prix. Vérifions leur efficacité auprès d’une organisations de test (Test-Achats).
  • Méfions-nous du démarchage à domicile, demandons toujours un délai de réflexion et ne signons aucun document sans l’avoir lu complètement (même ce qui est écrit en tout petits caractères au verso).

LE CONTROLE EST PRIMORDIAL

Pour tous les systèmes de filtration, des problèmes peuvent survenir : saturation du filtre, contamination bactérienne, efficacité insuffisante. L’installation doit être effectuée par un professionnel présentant toutes les garanties souhaitées.
Comme l’utilisateur individuel ne peut pas contrôler le bon fonctionnement et détecter les failles, confions l’entretien à notre installateur. Renseignons-nous sur les coûts de ce service avant d’acheter le filtre.

NE PAS CONFONDRE...

Un purificateur ou filtre d’eau n’est pas un adoucisseur ou un appareil anti-calcaire. Ceux-ci ont une autre fonction : diminuer la dureté de l’eau pour lutter contre les problèmes d’entartrage des canalisations et des électroménagers. Dans ce domaine aussi, il existe une diversité de systèmes et des pratiques commerciales douteuses.
Voir aussi la fiche n°27 : "La dureté de l’eau"

Dicton du 30 décembre

Decadi 10 Nivôse an CCXXI (Fléau)

Le 30 décembre -
Quand il tonne hors saison, pluie et neige sans raison.

Produire et réussir son compost

Vous avez pu voir les premières photos de notre parc à compost,, quelques palettes, quelques "colsons" et le tour est joué
Pour parler compost, je vous livre le chapitre extrait de l'excellent livre de Marc Fasol et André Poncin, paru aux Editions Weyrich, illustré par Jean Claude Servais.

"La première chose est de choisir un endroit approprié qui ne doit être ni trop ensoleillé en été ni trop ombragé en hiver.
L'idéal serait tout près du potager, à l'abri du vent, sous un haie d'arbustes à feuilles caduques.
Au Jardin des glaces l'aire de compostage, admirablement pensée, est logée sous une charmille.  A l'abri des regards, elle sert aussi à la préparation des purins de plantes ou à la mise en pots des boutures.
Le contact avec la terre nue est un autre point important.  Un socle en béton ne convient pas.  Les vers rouges et autres décomposeurs de sols doivent pouvoir passer à table sans entraves.
Voilà pourquoi il ne faut jamais nettoyer le silo.  Un "pied de cuve" doit y rester en permanence.  Enfin, l'endroit doit être plat.  Une fosse ne convient donc pas non plus.  L'eau en excès s'y accumulerait, entraînant aussitôt une fermentation putride et malodorante.

Pour les jardins de petite taille en ville, il est conseillé d'opter pour le silo de compostage, connu aussi dans les jardineries sous le nom de compostière.  La formule silo est en fait idéale pour digérer les petits déchets de cuisine.
Des modèles en platique, munis dans le bas d'une trape de récupération, sonr disponibles dans le commerce;
Choisir un modèle avec une large ouverture pour pouvoir y introduire la fourche.  Même si les plus grands atteignent 600 litres, les silos ont un inconvénient majeur: ils absorbent difficilement en une fois les énormes quantités de tontes de gazons générées au printemps, les tailles de haies en été et les tas de feuilles en automne.
Le compostage en tas reste une alternative qui s'y prête nettement mieux, d'autant que les manipulations d'oxygénation et de mélange à la fourche y sont nettement plus aisées.
Hélas, cette dernière solution est souvent jugée inesthétique au jardin, d'autant plus qu'elle prend aussi pas mal de place.  L'idéal serait d'utiliser un peu des deux systèmes selon les possibilités de chacun: le silo pour les déchets de cuisine, et le compostage en tas pour les tout gros volumes.
Encore une fois, pas de véritable panacée.  L'important est surtout de respecter quelques règles élémentaires.
Pour réussir son compost, il faut veiller à trois choses: une bonne oxygénation, un seuil d'humidité satisfaisant, mais pas excessif, et un bon équilibre entre les apports de matières riches en azote et riches en carbonne

L'apport en oxygène: indispensable à la respiration des bactéries, l'arrivée d'oxygène est essentielle pour la production d'un bon compost.  On dit que la tyransformation des matières organiques se fait en aérobie.
Toute production d'odeur nauséabonde est à prendre comme un signe d'une mauvaise décomposition.  Voilà pourquoi la fourche, meilleur ami du composteur doit toujours être à portée de la main et intervenir à chaque apport supplémentaire dans le silo.  Il s'agit de bien aérer et bien mélanger avec les couches inférieures pour relancer la fermentation.
Le fond du silo devrait aussi idéalement être constitué de branches broyées afin de favoriser l'aération par le bas tout en absorbant le jus de fermentation, ce qui évite, par la même occasion, la présence de mouches ou d'autres animaux indésirable sur le tas.
Cette aération est vraiment cruciale.  Lors d'un apport important en tonte de pelouse, les matières se tassent rapidement et ont tendance à devenir collantes.  Il est indispensable après quelques jours de les décompacter, de les brasser et de les mélanger aux apports précédents, et, au besoin, de retourner le tas complètement

L'humidité: le manque d'eau ralentit le processus de compostage.  Les organismes en charge du bout de décomposition, comme les vers rouges, en ont besoin pour travailler.
Un bon compost doit être humide en permanence, sans pour autant être noyé, ce qui aurait pour effet d'empêcher l'air de pénétrer et déclencherait une fermentation anaérobie, c'est à dire putride, sans oxygène.
Arroser au besoin avec de l'eau de pluie si le mélange semble trop sec.  L'arrosoir doit rester à portée le la main du composteur

L'équilibre azote - carbone: la réussite d'un bon compost dépend de l'équilibre judicieux entre les apports azotés fermenticibles, vert, humides et mous (tonte de pelouse, taille de haie, déchets verts, fumiers) et les apports carbonés fibreux bruns, secs et dur (paille, sciure, branches et tas de feuilles mortes).
Les déchets de cuisine sont en général bien équilibrés et leur compostage, un jeu d'enfant.
Le problème dans les jardins conventionnels, vient de l'apport d'énormes quantités de tontes de pelouse fraîche au printemps.  Réputées difficiles à composter, elles ont tendance à se compacter et à moisir par temps de pluie.
En fait, non seulement l'air y circule très mal, mais en plus leur teneur en azote est beaucoup trop élevé.
La solution consiste soit à garder des tas de feuilles mortes à côté en automne et de les mélanger avec les tontes du printemps, soit de mélanger les tontes avec du broyat de branches.  A ce titre, le broyeur de branches est le troisième allié du composteur.
Les branchettes apportées telles quelles au compost mettent d'ailleurs toujours beaucoup trop de temps à se décomposer par rapport au reste des apports.  Les réduire en copeaux accélère leur décomposition.
Il existe encore une quatrième alliée méconnue du composteur.  Elle permet, à elle seule, de bien mélanger les déchets de jardin destinés au compost: la tondeuse!
Etalez donc sur la pelouse les déchets ligneux de petit calibre comme les déchets du potager, les tailles de haie, fanes et autres tiges sèches.  Ne ramassez surtout pas vos feuilles tombées.  Passez le tout lentement à la tondeuse.  En une seule opération, le broyat des déchets fibreux se trouve parfaitement mélangé avec les tontes d'herbes humides et molles dans le panier de ramassage.
Cet excellent substrat est la clé pour obtenir un compost réussi et facilement utilisable au potager.

De manière pratique dans le silo, on veillera à ce que les apports ne dépassent jamais vingt centimètres d'épaisseur pour arriver à les mélanger avec la couche précédente.   le fumier animal, riche en azote, peut également être valorisé à condition qu'il soit mélangé avec de la paille ou des copeaux de bois.
En principe, tous les déchets organique du jardin et de la cuisine peuvent être compostés, y compris le marc de café et même les vieux cartons non colorés coupés en morceaux.
Certains déchets comme les agrumes prennent parfois un peu plus de temps.
En revanche il n'est pas conseillé d'y jeter les mauvaises herbes montées en graine et les fruits décomposés, sauf si la fermentation en tas dépasse les 50°C.  Les papiers journaux aux encres toxiques, les excréments d'animaux de compagnie et les contenus d'aspirateurs tout comme ce qui n'est pas organique n'ont évidemment pas leur place dans le compost.

Sans pour autant être un grand bricoleur, on peut réaliser à très peu de frais un silo de compostage très esthétique.  Il suffit de récupérer quelques palettes industrielles non consignées chez un commerçant local.
L'air, indispensable à la décomposition aérobie y circule très bien.  Le mieux est d'aligner deux cloisons.  Chacun des silos possède trois côtés fixes et un quatrième amovible pour permettre d'avoir accès facilement au produit fimal.
Autre avantage: quand l'un est plein, on le laisse mûrir et on commence à remplir le deuxième"

samedi 29 décembre 2012

Dicton du 29 décembre

L'incrédulité de St Thomas
Huile sur bois (chêne)
Bartholomaus Bruyl (l'ancien)
Musée d'art Berlin 

Le 29 décembre -
À la Saint Thomas, les jours sont au plus bas.
Les froids de Saint-Evroult sont des froids de loup.

L'emploi du pronom indéfini....


jeudi 27 décembre 2012

Véronique (Langage des fleurs)

Votre image est gravée dans mon coeur
Source photo, Internet
Genre de scrofularinées - rhinanthées, répandue surtout  dans les régions tempérées du globe.  Les véroniques sont des plantes tantôt herbacées, annuelles ou vivaces, tantôt ligneuses; ce sont alors des demi-arbrisseaux, des arbrisseaux ou des arbres pouvant atteindre un mètre de diamètre.  Leur port est très varié.  Les fleurs isolées ou groupées en grappes ou épis, sont pentamères. 
Le fruit est une capsule.
La véronique officinale ou thé d'Europe, commune dans les bois, est employée pour ses propriétés toniques et digestives, comme succédané du thé.
La véronique en épi, dont les fleurs d'un bleu vif forment une grappe serrée et allongée, croît dans les terrains sablonneux.
La véronique petit chêne ou fausse germandrée est l'espèce la plus répandue en France.
La véronique beccalonga, salade de chouette ou cresson de cheval, est l'espèce qui croit au bord des eaux, confondue souvent avec le cresson.  On la mange en salade ou cuite, en guise d'épinards.
La véronique mouron d'eau habite également les marécages.
Plusieurs de ces espèces sont cultivées dans les jardins.
Histoire religieuse: nom que portait, d'après la légende, la pieuse femme qui essuya le visage de Jésus montant au Calvaire.  D'après la même légende, le linge dont elle s'était servie garda l'empreinte de la divine face; de plus, sainte Véronique serait allée en Gaule avec saint Martial et saint Amateur, et serait morte à Soulac (Gironde) 
  

Dicton du 27 décembre

Le Roi boit, de Gabriel Metsu, peintre néerlandais, né à Leyde en 1629
Les jours entre Noël et les Rois, indiquent le temps des douze mois.
À la Saint-Jean d'hiver, les feux sont grands.

 Une autre toile que j'aime de lui,
l'Apothicaire
1651, visible au Musée du Louvre

samedi 22 décembre 2012

Le parc de compostage s'agrandit

Pendant que Manu avançait sur les nouvelles buttes je me suis occupé du parc à compost.
Quatre boxes sont maintenant opérationnels, le tas libre à presque disparu et le compost a été répartis selon l'état de décomposition afin d'avoir deux boxes prêts à être tamisés dès les premiers beaux jours.
Avec un peu de chance, nous disposeront d'environ 3m3 de compost pour le mois de mars.
Ces palettes en plastic sont vraiment géniales pour ce genre de chantier et encore merci à notre ami Gaston pour sa participation.


Les nouvelles buttes avancent bien

Malgré le temps maussade de ce samedi, notre courageux Manu à bossé comme un chef, les deux buttes qui au final mesureront environ 22 mètres chacune sont presque terminées, cet hybride de jardin en lasagne et de permaculture sera prêt au printemps pour recevoir les plantations
Elles représenteront au final plus ou moins 50 m2 
Nous n'avons pas encore décidé ce quelles contiendront, mais faites nous confiance cela se mangera, en potées ou en potage, mais ce sera goutu
Au sol, une couche de cartons, puis du BRF, des feuilles, du compost, encore des feuilles et une dernière couche de compost.
Dans trois mois, elles seront tassées à leur hauteur définitive et prêtes à remplir leur rôle
Désolé Manu pour ce flou pas artistique, mais l'appareil supporte moins bien la pluie que toi et je ne me suis pas attardé sur les réglages, promis je ferais mieux la prochaine fois.

vendredi 23 novembre 2012

Dicton du 23 Novembre

Saint Clément de Rome
Pape et martyr 
Patron des mariniers 

Le 23 novembre
Quand l'hiver vient doucement, il est là à la Saint-Clément.
Saint-Clément montre rarement visage avenant.

mercredi 21 novembre 2012

Topinambours sautés au sirop d'érable

 Cette année les topinambours ont super bien marché, 10 plants cultivés plus les repousses spontanées des tubercules oubliés (pas facile de les ramasser tous et n'oublions pas que maître topi est classé comme plante invasive), donc je disais, nous allons devoir gérer une assez bonne récolte.

Voici encore une petite recette trouvée sur le net:

Vous prenez 8 topinambours moyens
du beurre
1 c à s de sirop d'érable (je me connais, il y en aura au moins deux)

Bien brosser le topinambour sous le jet d'eau et le trancher à la mandoline ou râpe fine en rondelles de 2 mm environ (attention aux doigts, nous les préparons au sirop d'érable, pas à l'hémoglobine) 
Faire revenir les rondelles à la poêle avec le beurre, ajouter le sirop d'érable et laissez cuire environ 3 minutes (les topi doivent rester croquants)

Petite variante, vous pouvez remplacer le sirop d'érable par du miel liquide.

Petit conseil du Vî comte, vous pouvez utiliser le sirop d'érable lors de votre prochain BBQ ou sur une viande grillée, c'est divin (j'ai essayé)

Dicton du 21 Novembre

Le 21 novembre -
Quelque temps qu'il fasse en novembre, commence le feu dans la chambre.

Dicton du 22 Novembre

Sainte Cécile d'après Poussin
Patronne des Musiciens

Le 22 novembre -
Pour Sainte-Cécile, chaque haricot en fait mille.
Pour Sainte-Cécile, chaque fève en fait mille.

Sainte Cécile de Rome, Vierge mariée de force et martyr
La légende raconte que le jour de son martyr elle entendit la Musique Céleste, ce qui fit d'elle la patronne des musiciens

Sainte Cécile sur Semois

mardi 20 novembre 2012

Verveine (Langage des fleurs)

Ne doutez pas de moi

Les verveines (verbena) sont des herbes dont la tige carrée, les feuilles opposées et dentées, l'inflorescence spiciforme, rappellent étroitement les labiées.
Il y a plus de quatre-vingt espèces de verveines; l'unique espèce d'Europe est la verveine officinale, à fleurs bleues, violettes, considérée autrefois comme astringente, fébrifuge, vulnéraire et antispasmodique.
Dans l'Amérique du Nord, la verveine pseudojonc, la verveine ailée, la verveine éphèdre sont remarquables par leur port jonciforme, leurs fleurs en tête, et leurs feuilles réduites à de petites écailles.
Sous le nom de verveine odorante on désigne les espèces du genre lippie, comme la lippie à odeur de citron et la lippie-pseudo-thé.
Les verveines sont recherchées en horticulture, et on en cultive de nombreuses variétés dans les jardins.
On emploie la verveine en parfumerie et dans la fabrication des liqueurs.

Verveine Lippie à odeur de citron

Dicton du 20 novembre:


Le 20 novembre -
Entre la Toussaint et l'Avent, attends-toi à pluie et vent.
Saint-Félix et la Présentation amènent le froid pour de bon.

Et pour nos binamé Vîcomte
Un petit Clos St Félix 2007

Vigne (Langage des fleurs)

Faisons la paix

Genre d'ampélidées, dont une espèce produit le raisin.  Se dit particulièrement de cette dernière espèce: un cep de vigne.
Vignes arbusives, celles que l'on fait grimper sur les arbres.
Vignes basses: celles que l'on laisse ramper sur le sol.
Vignes en cordons, celles dont les sarments sont taillés de certaine façon et s'étalent en formes variées sur les supports.
Vignes de labours, celles qui sont alignées et espacées de façon à pouvoir être cultivées à la charrue.
Vignes pleines, celles qui sont plantées en quinconce.

La vigne est une plante grimpante, aux rameaux grêles (sarments) et qui présente de distance en distance des noeuds, sur lesquels prennent naissance les feuilles avec leur bourgeons axillaire, puis vrilles (organes de soutien) et les grappes de fleurs.

Proverbe:
A la Saint Urbain, ce qui est dans la vigne est au vilain
Au 25 mai, époque de la fête de saint Urbain, la récolte est assurée au vigneron: il n'a plus rien à craindre des gelées.

Quand nous serons morts, fouira la vigne qui pourra.
Ce qui doit arriver après nous ne doit pas nous inquiéter.

Légende:
Voici d'après la légende grecque, l'origine de la vigne:
Bacchus, rencontrant un jour sur son chemin une jeune plante, délicate et tout à son goût, prit un os d'oiseau et l'y glissa; la plante grandissant, le dieu la porta dans un os de lion; mais l'os de lion étant devenu lui-même trop exigu, Bacchus eut alors recours à un os d'âne pour y enfermer sa trouvaille
Gaité, force, stupidité, trilogie du vin; dès son enfance, la vigne a reçu le don dangereux de rendre joyeux et robuste qui boit modérément du jus exquis de son produit, en même temps que d'affaiblir et abrutir qui en abuse.
Bacchus confié aux Nymphe
d'après Nicolas Poussin

Une mini station de compostage pas cher

Grâce à notre ami Gaston et au Vî Comte, nous avons pu nous procurer gracieusement quelques palettes plastique de récupération
Quelques coups de pelles pour aplanir le sol, quelques colsons pour l'assemblage et les voici transformées en station de compostage
J'arrête le chantier ici, con-valescence oblige, mais le mini parc est déjà prêt pour recevoir près de deux m2 de déchets.
Un tout grand merci à tous deux pour votre collaboration à l'effort de guerre du Jardin.
(Gaston, ta place est déjà réservée au prochain BBQ)


dimanche 18 novembre 2012

Carbonnades au potiron et au cidre

Hier en faisant mes courses chez Mr Carrefour je trouve au rayon boucherie une fiche recette digne des papilles de Gargantua
Je compte l'essayer cette semaine et en attendant je vous livre la primeur


Carbonnades au potiron et au cidre:

Pour 4 personnes:

Préparation: 20 minutes
Cuisson: 35 minutes
Facile
Pas cher

Délicieux avec des pommes de terre nature
Conseil: Pour une touche élégante, présentez cette préparation dans un potiron évidé.  Utilisez le ensuite coupé en quarts, rôti et mixé avec du bouillon de légumes et du curry.

Ingrédients:
1 c à s d'huile d'olive
500 gr de carbonnades de boeuf
1 c à s de farine
2 oignons émincés
500 gr de carottes en rondelles de biais
350 gr de potiron, en morceaux
3 gousses d'ail hachées
1 bouquet garni (laurier, persil, thym noués)
2,5 dl de cidre brut
1 boite (400g) de coeur d'artichauts, égouttés
sel, poivre

Préparation:
Faites chauffer l'huile d'olive dans une cocotte
Faites dorer les carbonnades enrobées de farine
Salez, poivrez
Réservez.
Faites revenir les oignons 2 minutes jusqu'à ce qu'ils soient transparents
Faites revenir rapidement les carottes, le potiron et l'ail

Remettez le boeuf dans la cocotte avec les légumes
Ajoutez le bouquet garni et le cidre
Salez, poivrez
Laissez mijoter à couvert 30 minutes à petit feu
Ajoutez les coeurs d'artichauts
Poursuivez la cuisson 3 minutes
Otez le bouquet garni

Répartissez la viande et les légumes sur les assiettes, Nappez de sauce
Bon appétit

samedi 17 novembre 2012

Quant on aime on ne compte pas

Si parmi vos connaissances vous comptez un amateur de whisky et que vous désirez offrir un produit d'exception, vous pouvez casser votre tirelire.
Voici un des whisky le plus cher au monde (j'en ai trouvé de plus cher, mais souvent c'est le flacon qui fait le prix, incrustation diamant, or fin etc.)
Il s'agit ici d'un Macallan 60 piges, distillé en 1926 et mis en bouteille en 1986
Le prix moyen selon les ventes se situe entre 50 et 75.000 dollars 
Mon cher Vî comte, je te dédie cette bouteille virtuelle

Velouté de topinambour au curry

Nous venons de récolter les premiers topinambours de la saison et pour l'inauguration, j'ai cherché sur le net une petite recette et j'ai retenu ce velouté qui j'en suis sûr doit être excellent.
Je vous la livre telle que je l'ai trouvée, seule petite modification, je compte remplacer le curry par du curcuma

Source de la recette "750 grammes":

Préparation: 15 minutes
Cuisson: 40 minutes
Coût: bon marché
Difficulté: *

Ingrédients: (pour 4 personnes):
500 gr de topinambours
1 c à c de curry
1/2 l de bouillon de volaille
1 c à c de miel de Provence (cela va plaire au Vî comte)
2 c à soupe d'huile d'olive
1/4 de litre de crème liquide
1 pincée de bicarbonate

Préparation:
1 Lavez les topinambours non pelés, puis coupez-les en petits dés
2 Chauffez l'huile dans une cocotte et ajoutez les topinambours, 
   faites suer 2  minutes, puis ajoutez le miel et le curry
3 Mouillez avec le bouillon, portez à ébullition et versez la crème liquide.
4 Laissez cuire à frémissement 30 minutes
   Rectifiez l'assaisonnement et servez
Le bicarbonate est facultatif mais il a le pouvoir, entre autres, de limiter les flatulences, éventuelles, dues aux topinambours (perso, je n'ai jamais eu de problèmes avec eux)

(Cette recette testée ce dimanche à recueilli tous les suffrages, un vrai bonheur)

Nouvelle interruption, nouvelle reprise

Comme vous avez pu le constater, le blog viens de nouveau de subir une longue interruption due à ma santé.
Mais rassurez-vous, tout est en train de rentrer dans l'ordre.
Après un nouveau séjour à l'hosto, me revoici en pleine forme (hum, une fois ma convalescence terminée bien sûr).
Dans l'aventure j'ai laissé quelques kilos, un rein, le canal, deux petites tumeurs et une petite pierre qui m'empoisonnaient la vie depuis quelques années.
La pièce d'un euro donne la taille du caillou, et encore, il manque la pointe supérieure, la taille de la bête faisait pratiquement huit centimètres.
Les nouvelles du labo sont excellentes concernant les tumeurs (ouf).
Vous connaissez ma gourmandise, donc je reprendrais mes activités de bloggeur par une recette de saison que je compte expérimenter demain, le velouté de topinambour au curry
Merci à vous tous chers lecteurs pour votre patience. 
 


dimanche 21 octobre 2012

Violette (langage des fleurs)

Symbole de la modestie et du mérite caché
Le pardon est le parfum que la violette répand sur le talon qui l'a écrasée
Les violettes sont de petites herbes presque acaules, à feuilles alternes, pétiolées, stipulées.
On en connaît environ cent espèces, des régions tempérées de l'hémisphère boréal.
Les fleurs hermaphrodites, sont irrégulières; le calice à cinq sépales inégaux; la corole, dialypétale, a cinq folioles (l'antérieur se prolonge en un éperon plus ou moins long).  La fleur est ordinairement d'une couleur uniforme violet plus ou moins foncé, mais il existe aussi des blanches.
La violette comte parmi les plantes les plus appréciées dans les jardins. On y cultive souvent la violette odorante, qui a donné de nombreuses variétés, simples ou doubles et diversement colorées, parmi lesquelles on recherche surtout celles qui sont pourvues de pédoncules très long, forts et relativement rigides.
De ce nombre sont parmi les plus simples:
La star, d'un bleu violet foncé, avec variation blanche
L'amiral Avellan, violet purpurin vif
La France, violet foncé et luisant
La Luxonne, à fleurs très grande, violet bleu, bien remontante

Parmi les doubles:
Marie Louise, bleu lavande et blanc tacheté de rouge, etc..

Les violettes se multiplient aisément par division des touffes et des stolons

Violette blanche: Candeur, Innocence.
Violette tricolore: Votre simplicité me plait.
Violette palmée: J'aime votre modestie.
Violette panachée: Mélancolie
Violette de Parme: Laissez-moi vous aimer.
Violette rouge: Je fuis la louange.
Violette violet clair: Je suis dans l'obscurité.
Violette jaune: Vous êtes belle.
Violette double: Amitié réciproque.
Bouquet de violettes: (entouré de feuilles): Amour caché.

Tout le monde connaît cette aimable fleur, symbole de la modestie, et qui nous annonce le retour de la belle saison.  De tous temps elle a été célébrées par les poètes.

Tu m'annonces, ô violette,
la cour brillante du printemps;
Tu parais, j'entends la fauvette,
Et Zéphyr embellit nos champs.
La primevère sort de l'herbe,
Déployant ses grappes en fleurs;
Que lui sert son luxe superbe?
Elle n'a point ta douce odeur.


Les feuilles mortes....

La parcelle qui a contenu cette année les cucurbites se prépare pour recevoir l'an prochain les haricots nains, Roi des beurres et Argus
Cette partie du jardin, schisteuse et argileuse reçoit pour la seconde année un amendement spécial composé de cartons et feuilles, le tout passe l'hiver et est bêché au printemps.
Ce traitement quelques années de suite nous donnera une parcelle très riche surtout si nous y rajoutons encore quelques brouettes de compost au moment du bêchage
Quelques rotations vers le boulevard au dessus de ma rue m'a permis de ramener au jardin les feuilles nécessaires, les riverains ne s'opposent vraiment pas à ce ramassage impromptu, quelques curieux vous demandent ce que vous allez faire des feuilles et c'est l'occasion de tailler une petite bavette sur le thème jardin (un couple de retraités m'a même donné quelques recettes pour les haricots).

lundi 1 octobre 2012

Dictons 1er Octobre

Baptème de Clovis 
Octobre en bruine, hiver en ruine.
En octobre tonnerre, fait vendanges prospères.
À la Saint-Rémy, cul assis.
Octobre le vaillant, surmène le paysan.
En octobre, le vent met les feuilles au champs.
Octobre ensoleillé, décembre emmitouflé.
Brouillard d'octobre, pluie de novembre, font bon décembre.
En octobre qui ne fume rien, ne récolte rien.
Gelée d'octobre, rend le vigneron sobre.
Octobre à moitié pluvieux, rend le laboureur joyeux,
Mais le vendangeur soucieux met de côté son vin vieux.

dimanche 30 septembre 2012

Dicton du 30 septembre:


Le 30 septembre -
À la Saint-Jérôme, hoche tes pommes.
Saint-Jérôme venu, sors ta charrue.
À la Saint-Jérôme garçon, il faut prendre de ta charrue des manchons.

samedi 29 septembre 2012

Dictons du 29 septembre


Le 29 septembre -
Quand les hirondelles voient la Saint-Michel, l'hiver ne vient qu'à Noël.
Pluie de Saint-Michel sans orage, d'un hiver clément le présage.
Á la Saint-Michel, cueille ton fruit tel quel.
Á la Saint-Michel, départ d'hirondelles.
Quand le vent est au nord le jour de la Saint-Michel, le mois d'octobre est au sec.
Pour la Saint-Michel, pour semer il est assez tôt.
Toutes les pluies perdues, à Saint-Michel rendues.
Gelée d'octobre, rend le vigneron sobre.
Bise à la Saint-Michel, octobre sec.

Visiter les Jardins peut être dangereux

 Mon cama Marco, binamé collègue viens de l'apprendre à ses dépens, il nous à rendu visite ce samedi après midi, mal lui en a pris, il s'est retrouvé embauché comme apprenti broyeur en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.
Après initiation sommaire le voici prêt pour une compétition avec le Viconte.
La coupe des arbres et la destruction des souches avance bien, encore quelques journées comme aujourd'hui et les deux "lasagnes" seront bientôt fin prêtes pour accueillir les prochaines cultures.
Marco, c'est promis tu goûteras la production.

vendredi 28 septembre 2012

Dicton du jour, 28 septembre

Revoici la rubrique des dictons, je sais que cela va plaire à certains

Septembre en sa tournure, de mars fait la figure.
Forte chaleur en septembre, à pluie d'octobre il faut s'attendre.

OGM, PESTICIDES, NUCLEAIRE, Tout va très bien Madame la Marquise

Notre valeureux correspondant Ardennais, le binamé Vî-conte Momo de Veau Chat Vanne me communique un article de Jean Honhon, paru dans le Vlan édition Ardenne, le voici dans son intégralité:

OGM, pesticides, nucléaire, tout va très bien madame la marquise (air connu)

Décidément, le veau d'or est toujours debout...
Pour d'aucuns, la santé et même la vie des autres n'a pas beaucoup d'importance, parfois même pas du tout.
On a connu des éleveurs qui nourrissaient leur bétail avec "n'importe quoi" même avec des aliments que l'on savait dangereux.  Mais, pas "bêtes", ils avaient aussi bien à part d'autres animaux qui eux recevaient une nourriture naturelle, ceux-là c'était pour leur "propre" consommation!

D'autres arrosent copieusement fruits et légumes de produits dénoncés comme dangereux, tout en gardant quelques ares pour "leur" table.

Voici maintenant les OGM qui vont sauver le monde...

Chaque fois qu'une étude dénonce cette nouvelle trouvaille pour enrichir de puissante sociétés elle est dénigrée par les lobbies et, pire, par des scientifiques "achetés" à prix d'or.

Combien de fois n'a-t-on pas découvert que ces "scientifiques" qui soutenaient la réalisation de produits dangereux (ou présumés tels) ou donnaient leur aval en tant qu'experts, étaient des anciens des sociétés intéressées ou alors s'y retrouvaient peu après en bonne places...

Si vous tenez un tant soi peu à votre santé, avant d'acheter l'un ou l'autre produit, lisez les informations obligatoires mais souvent presque illisibles sans une loupe, et aussi parfois équivoques.

J'allais oublier les centrales nucléaires et les informations "rassurantes", mais mais souvant tardives de leurs responsables après un incident...
Malgré les arrêts provisoires de certaines de ces centrales on vous dit que l'électricité il y en aura pour tout le monde, même en cas d'hiver long et rude.
(ce que l'on ne vous dit pas, c'est qu'il faudra l'acheter à prix d'or à nos voisins, préparez vos porte-monnaie, note du copiste)
Mais le meilleur moyen d'épargner cette électricité ce serait évidemment de consommer celle qui est réellement "nécessaire", nos gaspillages sont énormes malgré ce qu'il nous en coûte.
                                                                                                            Jean Honhon 


jeudi 27 septembre 2012

Une nouvelle parcelle se dégage

Le développement des Jardins nous obligent à prendre un peu d'extension, c'est pourquoi une nouvelle parcelle est en préparation.
Actuellement en friche, le dégagement est en cours et un "jardin en lasagne" remplacera bientôt les ronces et les souches.
Pas mal de travail reste à accomplir, et le broyeur va fumer dès que la météo le permettra, 
Dans quelques jours, une fois le terrain nettoyé, des cartons seront posés au sol et différentes couches vont constituer la "lasagne", des branchages, des déchets verts, du brf, et on terminera par une couche d'environ 10 cm de compost.
Bien sûr nous publierons régulièrement des photos de l'avancement du chantier tout en développant et expliquant la technique.

vendredi 10 août 2012

Les variétés anciennes en danger


Je viens de recevoir ce mail de Semaille, c'est avec grand plaisir que je le relaye, car nous sommes tous concernés  Les liens ont étés conservés, bonne lecture

Les variétés anciennes en danger !
 Suites aux différentes questions concernant les articles et les émissions diffusés suite au  Jugement de Kokopelli, nous vous communiquons quelques renseignements pour y voir plus clair et mieux comprendre la problématique posée par la réglementation européenne sur les semences.
Voici tout d abord un communiqué de presse des associations des Croqueurs de Carottes et du Réseau Semences Paysannes (dont nous sommes membres) en réaction au jugement  par la Cour Européenne  contre l association Kokopelli et de ses répercussions sur la vente des variétés anciennes.
 
Pour mieux comprendre la problématique et les enjeux sur la biodiversité cultivée suite à la réglementation européenne sur les semences, il est 
intéressant de lire également les deux articles publiés sur le site « Ouverture » dont voici les liens :
« les variétés anciennes de semences sèment la discorde » et « GNIS, une interprofessionnelle qui fait sa loi ? »
 
Pour Semailles, il est clair que, malgré les répercussions de ce jugement contre la vente de variétés anciennes, nous continuerons à faire vivre et à diffuser la biodiversité cultivée.
 
Depuis 12 ans, Semailles maintient et produit des variétés régionales en voie de disparition (laitue Blonde de Laeken, Poireau Gros vert de Huy, Haricot Roi des Belges, Melon de St Memmie, Mâche de Comines, Pois jaune Fondant de St Désirat, Chou de Jalhay….) non-inscrites au catalogue européen.
Nous contribuons ainsi à la sauvegarde de notre patrimoine cultivé en œuvrant pour le Bien Commun.
 
D ailleurs, nous ne comprenons pas pourquoi l Union Européenne s acharne à ce point pour empêcher la diffusion des anciennes variétés !

Tous à vos binettes, la conservation du patrimoine légumier commence dans vos potagers !

A voir aussi le reportage lors du journal sur la RTBF en cliquant ici .
Ces liens sont visibles également sur notre page Facebook. A partager sans modération

Nos Portes Ouvertes

Si vous avez envie de voir ce que de petits semenciers font pour la biodiversité cultivée, n hésitez pas à venir aux Portes Ouvertes de Semailles les 18 et 19 août prochain à Faulx-les-Tombes.
Vous vous promènerez  nos jardins conservatoires, nous vous communiquerons notre passion de la semence et vous découvrirez ainsi ce qui se cache derrière une variété "illicite" !

Les Semailles, rue du Sabotier 16B, 5340 Faulx Les Tombes
Tel: 0032 (0) 81/57.02.97 semaille@semaille.com


lundi 30 juillet 2012

Beignets de courgettes

Source photo Internet
La saison des courgettes bat son plein, voici donc une recette proposée par notre anie Faiza:
Râper une belle courgette avec sa peau, la faire dégorger avec un peu de sel
L'essorer puis ajouter un oeuf, de la ciboulette hachée, du poivre, du curcuma et enfin de la farine jusqu'à obtention d'une consistance type pâte à crêpes.
Dans une poêle bien huilée, verser par cuillère à soupe la pâte, attendre que le bas soit saisi et doré pour retourner le beignet.
Retirer du feu quand il est doré de chaque côté et éponger l'excédent d'huile.
Servir avec une belle salade
Une petite variante: ajouter un peu de parmesan à la pâte.
 

dimanche 29 juillet 2012

Cigares aux épinards et à la feta

Ouais, je sais, la clope c'est pas bon, mais les cigares proposés ici par Faiza sont de tout autre nature
Source photo Internet
 Recette Turque proposée par Faiza

 Pour réaliser ces cigares dignes de Carmen, vous avez besoin:
d'épinard
de la feta
de la pâte à brick
sel, poivre, cumin, paprika, persil, ciboulette
huile d'olive
oeufs, bref, rien que de bonnes choses.

- Faites suer les épinard avec un peu d'huile d'olive et du sel (très peu) dans une poêle puis les ciseler.
- hacher menu du persil et de la ciboulette
- Dans un saladier, mettre les épinards, les herbes, des dés de fete, un peu de cumin et de paprika, un ou deux oeufs, et malaxer le tout.
-Faire des triangles dans la pâte à brick, puis disposer une ligne de farce à quelques centimètres de la base du triangle.
- rabattre les bords latéraux puis rouler jusqu'à la pointe du triangle, et procéder de même jusqu'à la fin de la pâte.
- faire frire ou passer au four dans un plat huilé (préalablement badigeonner les cigares d'huile)
- servir chaud accompagné de sauce au yaourt (yaourt + menthe + persil plat + ciboulette + sel, poivre, paprika, à préparer au moins un quart d'heure avant pur que les herbes diffuses)
Une varient propose de remplacer la feta par du fromage type Vache qui Rit

- musique d'accompagnement, Carmen

La biodiversite sacrifiee sur l'autel de la productivité




  La Cour de Justice de l'Union Européenne va-t-elle sonner le glas de la liberté semencière?Va-t-on vers la fin programmée des petits semenciers? 

Article repris du site Kokopelli, les liens ont été conservé:

La Biodiversité sacrifiée
sur l'autel de la productivité

La Cour de Justice de l'Union Européenne désavoue
Kokopelli et son avocat général

La Cour de Justice, par sa décision rendue hier dans l'affaire Kokopelli c. Baumaux, vient de donner un satisfecit intégral à la législation européenne sur le commerce des semences.
Pourtant, le 19 janvier dernier, son Avocat Général nous donnait entièrement raison, en estimant que l'enregistrement obligatoire de toutes les semences au catalogue officiel était disproportionné et violait les principes de libre exercice de l'activité économique, de non-discrimination et de libre circulation des marchandises. (V. ses conclusions)
Ce changement de cap absolu ne manque pas de nous surprendre et de nous interroger.
La Cour, aux termes d'une analyse étonnement superficielle de l'affaire, et d'une décision qui ressemble plus à un communiqué de presse qu'à un jugement de droit, justifie l'interdiction du commerce des semences de variétés anciennes par l'objectif, jugé supérieur, d'une "productivité agricole accrue" !
L'expression, utilisée 15 fois dans la décision de la Cour, consacre la toute puissance du paradigme productiviste. Ce même paradigme, qui avait présidé à la rédaction de la législation dans les années soixante, a donc encore toute sa place en 2012. La biodiversité peut donc être valablement sacrifiée sur l'autel de la productivité.
Cela fait 50 ans que cela dure et le fait que ce raisonnement nous ait déjà amenés a perdre plus de 75% de la biodiversité agricole européenne n'y change donc rien. (V. les estimations de la FAO)
Si la Cour mentionne les dérogations supposément introduites par la Directive 2009/145 pour les "variétés de conservation", son analyse s'arrête à la lecture des grands titres. Comment les juges n'ont-ils pas voulu voir que les conditions d'inscription des variétés de conservation, dans la réalité, étaient restées pratiquement identiques à celles du catalogue officiel normal [1]? Le critère d'homogénéité, par exemple, particulièrement problématique pour les variétés anciennes, ne connaît aucune modération.
La Cour n'a-t-elle pas lu les témoignages de nos collègues européens, déjà confrontés à des inscriptions impossibles de leurs semences sur cette liste ?
Cette directive est un véritable leurre, que Kokopelli et tant d'autres organisations européennes ont déjà dénoncé, et ne vise pas à permettre la commercialisation des variétés anciennes ni même à conserver la biodiversité semencière.
De plus, cette biodiversité, qui a nourri les populations européennes pendant les siècles passés, est l'objet de la plus grande suspicion. La Cour va ainsi jusqu'a écrire, par deux fois, que la législation permet d'éviter "la mise en terre de semences potentiellement nuisibles" !
Cette remarque est totalement erronée puisque, comme l'avait justement relevé l'Avocat Général, l'inscription au Catalogue ne vise pas à protéger les consommateurs contre un quelconque risque sanitaire ou environnemental, auquel la législation ne fait même pas référence !
Cette remarque, surtout, est choquante, quand on pense que les semences du Catalogue, enrobées des pesticides Cruiser, Gaucho et autres Régent, ou accompagnées de leur kit de chimie mortelle, empoisonnent la biosphère et les populations depuis plus de cinquante ans !
Le lobby semencier (European Seed Association), qui a pris le soin, pendant le cours de la procédure, de faire connaitre à la Cour son désaccord avec l'avis de l'Avocat Général, se réjouit, dans tous les cas, de cette totale convergence de vues avec la Cour. (V. son communiqué et sa lettre adressée à la Cour.)
Nos adversaires directs dans cette procédure, c'est-à-dire la société Graines Baumaux, mais aussi la République Française, le Royaume d'Espagne, la Commission Européenne et le Conseil de l'UE, doivent également s'en frotter les mains.
Avec cette décision, les masques tombent : la Cour de l'Union Européenne est, elle aussi, au service de l'agriculture chimique mortifère et de son idéologie corruptrice.
Et Kokopelli, au contraire de tout ce qui a pu se lire ces derniers mois, n'a aucun intérêt convergent avec Monsanto et autres semenciers-chimistes. Ces craintes exprimées par certains n'étaient qu'élucubrations fantaisistes, voire malveillantes, à l'égard de l'association.
Mais tout cela se comprend par l'examen du contexte dans lequel prend place cette décision : en Europe, une réforme générale de la législation sur le commerce des semences est en cours. La procédure est placée sous le haut parrainage de l'industrie semencière. Les associations de sauvegarde de la biodiversité, petits producteurs, paysans et jardiniers passionnés, qui, à travers toute l'Europe, conservent clandestinement plus de variétés oubliées que tout ce que le catalogue des variétés appropriées n'en pourra jamais contenir, n'ont pas été invitées à la table des négociations...
Verra-t-on, dans ce cadre, le législateur européen redéfinir ses priorités ? Les semenciers veilleront à ce que cela ne soit pas le cas.
La France, dans ce cadre, joue un rôle particulier. Le Ministère de l'Agriculture a dépêché l'une des collaboratrices du GNIS [2], Mme Isabelle Clément-Nissou, auprès de la Commission Européenne (DG SANCO), afin de rédiger le projet de loi ! Mais les conflits d'intérêt, inadmissibles, ne semblent choquer personne au niveau des institutions européennes...
Ainsi, l'étau se resserre et les perspectives pour la biodiversité n'ont jamais été aussi sombres.
Et l'Association Kokopelli, qui depuis 20 ans veille avec passion à la préservation du patrimoine semencier européen, bien commun de tous, sans la moindre subvention publique, pourrait donc bien disparaître demain, car son activité, qui gêne l'une de nos sociétés commerciales les mieux installées, ne présente pas d'intérêt pour une "productivité agricole accrue". Cette décision nous sidère, autant qu'elle nous indigne.
Plus que jamais, Kokopelli a besoin du soutien moral de la population. Car il n'est pas admissible que les variétés anciennes, héritage de nos grands-parents, soient interdites de cité !
Nous en appelons également à notre gouvernement. La gauche, sous les précédents gouvernements de droite, nous a dit pouvoir compter sur son soutien à de nombreuses reprises. Il est temps maintenant qu'elle transforme ses promesses en actes (en commençant par retirer son mandat à Mme CLEMENT-NISSOU) !

Kokopelli, le 13 juillet 2012.

  • [1] La directive 2009/145 prévoit que les critères de distinction et de stabilité sont laissés à la discrétion des Etats membres et que, par contre, «pour l'évaluation de l'homogénéité, la directive 2003/91/CE s'applique» : art. 4 §2
  • [2] Le GNIS représente les semenciers professionnels en France et dit officiellement «défendre les intérêts de la filière semence» V. son site Internet

Ce que nous voulons, sur le plan législatif et réglementaire :

  • Le Catalogue officiel actuel est le pré-carré exclusif des variétés protégées par des droits de propriété intellectuelle, hybride F1 non reproductibles. Qu'il le reste.
  • Nous voulons que les semences anciennes et nouvelles appartenant au domaine public et librement reproductibles sortent du champ d'application de la législation sur le commerce des semences.
  • Il n'existe pas de catalogue officiel obligatoire pour les clous et les boulons. Il n'y a pas de raison de soumettre les semences à une procédure préalable de mise sur le marché, comme les pesticides ou les médicaments, pour les cataloguer dans un registre.
  • Des objectifs de qualité et de loyauté dans les échanges commerciaux peuvent être aisément atteints par un règlement de base fixant des critères minimums en termes de qualité sanitaire, faculté germinative, pureté variétale et pureté spécifique.

Que demande la société Graines Baumaux ?

Notre adversaire devant la Cour d'Appel de Nancy demande la condamnation de Kokopelli à lui payer 100.000 €uros de dommages-intérêts, ainsi que la cessation de toutes les activités de l'association. Pour information, au 30 juin 2011 la société Baumaux avait un chiffre d'affaire annuel de 14 millions d'€uros et un résultat net de 2 millions d'€uros.